chatter-1-300x170

Taiza, décidé de renouer contacte avec son amie du bled, se mit à chercher ses coordonnées, il se souvenait qu’il avait son adresse email, il ouvra une fenêtre de chat instantané et écrivit : bonjour », une seconde après il a eu un retour de chat : « bonjour » ;

« comment vas-tu ? » écrivit-il,

« Ça va merci et toi ? ». Son amie était connectée et elle a vu le message des qu’il le lui avait envoyé, elle était étonnée que taiza se soit manifesté après ce long silence qui les avait séparé !

« Tu fais quoi ? » demanda taiza

« Je travaille «  répondit l’amie

« Alors je ne vais pas te déranger, à bientôt » écrivit-il

« Non, non tu ne me dérange pas, ça me fait plaisir de te lire après tout ce temps ! » dit elle

Un silence s’installa, taiza et son amie ne savaient plus quoi dire, pourtant ils avaient beaucoup de choses à se dire, mais l’émotion du moment a fait que les deux se retrouvent à court de mots.

« Comment vont les enfants ? » demanda-t-elle pour rompre le silence

« Ça va, merci, ils vont bien, et toi ? La maman comment va – elle ? »

« Elle va bien merci »

« Alors du nouveau dans ta vie ? » demanda t_il

« Oui, il y’a du beau nouveau »

« Ah, c’est bien, je suis heureux pour toi »

« Merci, je suis heureuse pour moi aussi » ;

« Et alors, c’est quoi ce nouveau, si ce n’est pas indiscret ! » fit il

« J’ai adopté un enfant, c’est un garçon de 4ans, il est très éveillé, il est ma raison de vivre actuellement, si je savais que ça donnait autant de bonheur, je l’aurais fait bien avant »

« Je suis content pour toi »

« Merci »

« Et toi ? Du nouveau dans ta vie ? »

« Oh que oui, »,

Taiza, sans attendre plus, raconta a son amie, son aventure avec l’esprit de settah, et finit son récit par dire : « tu sais, je n’ai pas compris son message, c’est très important pour moi de le déchiffrer »

« Pourquoi tu tiens tant à comprendre ce message après tout ce n’est qu’un rêve »

« J’ai fait beaucoup de chose dans ma vie, j’ai rencontré beaucoup de gens, j’ai même fait le tour du monde, plus  rien ne provoque ma curiosité, mais cette fois, ce qui m’est arrivé est différent, c’est très personnel, ma terre me parle et demande mon aide par le biais de l’esprit de settah, ce message est un fardeau pour moi si je ne je ne l’interprète pas, je risque d’enfreindre à la confiance de mes ancêtres et de ma terre natale , tu me comprends ? » fini –t-il par expliquer

« oui je te comprends, et je suis heureuse que tu prennes ce message au sérieux, si l’esprit de settah a eu recours à toi et pas à une autre personne de ta famille, c’est que tu es le seul habilité à honorer l’appel de ta terre, et je te remercie d’avoir partagé avec moi ce fardeau, que je porterais avec plaisir avec toi jusqu’à la fin, je suis toujours ton amie, malgré la séparation, je t’avais juré un jour que je serais à tes cotés dans toutes tes quêtes »

« Merci, je n’en doute pas, »

« Tu comptes venir prochainement ? »

« Oui durant les grandes vacances dans deux mois, mais je me dois d’interpréter le message avant, comme ça, quand je serais labà, ça serait le temps des réalisations »

« Oui je te comprends, tu me permettrais que je réfléchisse avec toi à l’interprétation du message ? »

« Mais bien sûr, ça me ferais plaisir »

« Ça me ferais plaisir aussi de partager avec toi une chose aussi personnel après tout ce temps de séparation »

Les deux amis étaient heureux de renouer contacte, aucun d’eux n’a essayé d’ouvrir les dossiers du passé, ni d’émettre des reproches sur les raisons qui les ont séparé, ils étaient enfin amis comme avant, ça suffisait pour les deux pour entamer un nouveau chapitre de leur vie sans regarder derrière eux

« Tu sais que la station de jaugeage du barrage zit el emba a été construite la semaine de ta naissance ? » finit –il par révéler

« C’est vrai ? » s’étonna-t-elle

« Oui, et le choix du site du barrage a été décidé officiellement le jour de ma naissance » continua-t-il

« Eh bien, quelles coïncidences ?, comme ça on fêtera nos anniversaires avec le barrage, ça en fera des fêtes pour l’esprit de settah » dit-elle en rigolant

Cette phrase lancée spontanément par son amie, a accentué le sentiment de taiza qu’il avait bien fait de la contacter, et qu’elle soit une pièce maitresse pour l’interprétation du message de l’esprit u settah

A suivre