Narciss

« Bonjour bente le bled » commença taiza

« Bonjour taiza, comment vas-tu ce matin » répondit bente le bled

Les deux amis étaient à leurs bureaux distincts et ils discutaient par tchat spontané

« Tu es toujours fâché ? » plaisanta-t-elle

« Moi fâché ? Non pourquoi tu dis ça ? » Fit -il semblant de ne pas savoir de quoi parlait son amie

« Tant mieux alors, tu as reçu mon email hier soir ? »

« Oui, oui, justement je voulais te remercier d’avoir pris la peine d’aller jusqu’à settah pour élucider mon énigme »

« C’est la moindre des choses, tu sais que je prends toujours tes appels au sérieux, et surtout pour cette fois, ce n’est pas tous les jours qu’on a affaire à des esprits » dit- elle

« Alors tu m’as dit que tu as cru comprendre le message ? » demanda-t-il sans tarder

« Je crois que oui, mais j’ai besoin que tu me racontes ton rêve avant »

« d’accord, vers l’aube j’avais senti une soif atroce, je me suis levé pour aller boire et à mon étonnement je me suis trouvé à settah du coté de notre puit, l’esprit était la tenant une jarre remplie d’eau, il me la tendu comme s’il savait que j’avais soif, je l’ai prise entre mes mains et j’essayais de boire, l’eau coulait mais n’arrivait pas à ma bouche, effrayé j’ai sursauté et ça m’a réveillé, j’ai découvert que c’était un rêve et que je n’avais pas bougé de mon lit »

« Tu as raison, c’est un rêve prémonitoire, et il est arrivé au moment où tu avais décidé de ne plus penser au message de l’esprit » le rappela-t-elle

« Exactement ; c’est comme pour me dire que je dois élucider quelque chose »

« Oui, en effet, c’est ce que je comprends moi aussi »

« Alors dit moi, qu’as-tu découvert ? »

« Eh bien comme je t’ai déjà dit, je suis partie à settah, je m’y suis promenée toute la semaine, j’ai pris du plaisir à inspecter les lieux et à dormir sous les branches des oliviers, la vue de la surface luisante du barrage était magnifique, j’y ai réfléchis longuement à ce que tu m’avais dit. Effectivement le message est troublant, il t’a dit tu as bien écouté, tu as bien observé mais tu n’as pas bien senti, alors que ton écoute et ton observation t’ont mené au bon résultat, c’est de sentir le mal de settah, mais tu ne t’ai pas arrêté là, tu avais même transmis ce sentiment à tous le village et tu les as motivé pour bouger et sauver leur environnement » dit –elle

« Oui c’est exactement ce que j’ai compris, donc pourquoi il a dit que je n’ai pas bien senti ? Cette question me torture » finit-il par dire

« Je te l’accorde c’est troublant, il t’avait dit écoutes, puis observes puis sens, ce qui est logique, le l’écoute est le premier sens à détecter notre environnement, son champs est plus vaste. Tu peux écouter ce qui vient devant toi, ce qui bouge à ta droite, ce qui résonne à ta gauche, ce qui soupir même derrière toi, en dessous de tes pieds et en dessus aussi, ce que ton écoute t’apporte tu l’observes de prêt et tu l’examines, en second lieu, et cette observation fait naitre en toi le sentiment adéquat à la situation en troisième étape de méditation» explique-t-elle

« oui » dit-il en guise de concentration à ce qu’elle disait

« Mais ma présence à settah, m’a inspiré une autre explication »

« Ah bon et c’est quoi ? »

« L’esprit t’a dit « écoutes, observes et sens », nous, on a traduit ces étapes comme un enchainement de maillon c’est-à-dire l’écoute mène à l’observation, qui mène à son tour au sentiment »

« Oui et alors, c’est juste ce que tu dis »

« Oui, mais suppose qu’il ne s’agit pas d’enchainement de maillons, et que l’esprit t’a plutôt donné deux voix parallèle de méditation, s’éparait l’une de l’autre ! » dit elle

« J’ai pas compris, explique »

« je pense que l’esprit de settah, t’as donné deux pistes de méditation, une méditation physique lié à l’écoute et à l’observation pour connaitre le monde extérieure et déduire le résultat que tu as trouvé et que tu as fait sentir à tout le monde concernant settah, et une méditation psychique qui ne peut être faite que par ton cœur et ton âme, pour connaitre ton monde intérieure et arriver à des vérités immatérielles qui te concerne toi-même et dont ton bien être en dépend »

« Je n’avais pas pensé à cette opportunité !, c’est-à-dire qu’il voulait que je m’intéresse à settah par la méditation physique et à ma personne par la méditation psychique ? » répéta-t-il

« Oui, il avait vu que tu avais bien assimilé le message pour ta terre natale mais tu n’avais pas approfondis ta méditation pour ta propre personne »

« Et le deuxième rêve ? Tu en penses quoi ? »

« le deuxième rêve, je crois que c’est un rappel très lié au premier, l’eau c’est la paix, et la soif c’est ton besoin de trouver cette paix, la clé pour y arrivé était entre les main de l’esprit de settah, tiré des profondeur de ta terre, tu as essayé de la prendre, mais tu n’y arrivais pas, parce que n’ayant pas bien compris le premier message, la vérité était resté suspendu, elle coulait entre tes mains mais tu ne parvenais pas à l’atteindre » fini-t-elle par expliquer

« Waw, ma chère amie, tu m’as vraiment impressionné, c’est profondément signifiant ce que tu dis là, je te remercie de m’avoir éclairé » dit –il heureux d’avoir trouvé la piste qui le mènerais à déchiffrer le message de l’esprit de settah

« De rien mon ami, j’espère que ce que je t’ai dit t’aidera à trouver ton chemin » fini-t-elle par dire

« Oui merci, à présent que tu m’as éclairé sur la piste à prendre, je vais essayer de comprendre pourquoi l’esprit de settah vaudrait-il que je médite sur ma personne et quel rapport ça a avec ma terre ? »

« taiza, j’ai des choses à faire, on parlera plus tard, et dis-moi ou tu en serais avec ta méditation » dit elle

« D’accord ma très chère amie, je t’informerais de tout, à très bientôt » dit-il avant de fermer sa boite de tchat instantané

Taiza, était très heureux que son amie avait trouvé le bout du fil qui éluciderait ce mystère. Une nouvelle aventure a commencé pour lui, cette fois il s’agit de son voyage au fond de Taiza lui-même.

A suivre