TrophéeTout le monde cherche le bonheur, son bonheur, comme si c’était un élixir magique, dont l’absence nous fait perdre le gout de la vie.

Dans nos quêtes permanentes, on se confronte à des situations qui nous font croire qu’on a trouvé le trophée  d’or nommé « bonheur », on s’emballe, on se précipite, on  s’emporte et on s’enthousiasme pour nous servir et abreuver notre soif !mais combien serait notre déception quand on découvre que le gout du breuvage servi est amère!

Est- ce cela le gout du bonheur ?

Un trophée doré couleur du soleil quand il est au zénith, tellement beau, tellement attirant, tellement attrayant, enchanteur et captivant mais tellement éphémère et menteur ; quand on croit l’avoir entre les mains, il disparait ne laissant que le gout amère de son breuvage !

Est-ce ça le bonheur ?

On le cherche et on continue à le chercher au milieu des champs ! Le long des larges et en haut des montagnes, Il est où le bonheur ? Il est où ?

 On ne le trouve nuls parts !

Plus on le cherche, plus on perd sa trace, plus on croit s’y approcher plus il s’éloigne !

Existerait – il vraiment ?

Et si on procédait au sens inverse ? Si on arrêtait de chercher auprès des autres, ce trophée d’or et son breuvage au gout de miel ?

Si on se contentait de ce qu’on a réellement entre les mains ? Si on apprenait à apprécier ce qui est à nous, prêt de nous et créer pour nous ?

A ce moment-là, la magie opère, le trophée d’or apparait et sa brillance remplira nos yeux de larmes de joie et nos cœurs de bonheur intense  

A ce moment-là, on se rendra compte que le bonheur était juste là et qu’on était en train de le chercher aux mauvais endroits auprès des mauvaises personnes et aux mauvais moments.

Le bonheur est là ! Il est juste là !

Dieu le tout puissant n’a-t-il pas dit dans souret TAHA 131 :

وَلا تَمُدَّنَّ عَيْنَيْكَ إِلَى مَا مَتَّعْنَا بِهِ أَزْوَاجًا مِنْهُمْ زَهْرَةَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا لِنَفْتِنَهُمْ فِيهِ وَرِزْقُ رَبِّكَ خَيْرٌ وَأَبْقَى"  "

« Et ne tends point les yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance aux autres en joie de la vie, afin de les éprouver. Ce qu’Allah fournit est meilleur et plus durable »

Si on se réserve de tendre l’œil et désirer ce qui appartient aux autres,

Si on arrête de chercher le bonheur ailleurs,

Si on se contente de ce que le bon dieu nous a fourni, nous en serons plus heureux et le bonheur durera plus longtemps.

Parole de croyante.